signe-chinois-singe

Signe singe chinois



Nous pouvons être heureux que l’astrologie chinoise ne traite pas d’une hiérarchie entre les signes qui reflèterait l’évolutionnisme des espèces, où il aurait fallu placer le singe au sommet, puisque le plus proche de l’homme parmi les signes chinois. Car nous serions facilement tentés de généraliser à toute l’espèce humaine l’égoïsme du singe chinois, et pire, sa malhonnêteté.

Malicieux, intelligent, stratégique, le singe chinois est un personnage qui se joue des règles imposées. Si l’homme a pu se faire cette place dans la nature grâce à ces caractéristiques, au sein même de l’espèce humaine ceux qui se font les meilleures places sont souvent du signe astrologique chinois, le singe.

Très apprécié en société par sa gaieté et sa rapidité d’esprit, son contact est de nature superficielle, c’est-à-dire qu’en restant « général », il peut s’adapter partout. Moqueur parfois, mais jamais assez pour compromettre le bon regard qu’on porte sur lui. L’estime qu’on a du singe chinois est sa garantie de réussir ses probables mauvais coups. Il parvient tout le temps à faire en sorte qu’on ne se méfie pas de lui.

Consultez le calendrier chinois du cycle zodiacal.

Horoscope singe chinois

Le singe chinois est le signe astrologique le plus manipulateur. S’il sent qu’il y a le moindre doute sur sa sincérité, il peut mettre en oeuvre un scénario digne des plus grands dramaturges pour vous persuader par exemple de sa générosité ou dévotion.

Il est l’excellent acteur des scénarios qu’il compose lui-même, très mauvais s’il n’en est pas l’auteur. Il voudrait écrire l’histoire, mais n’est pas à sa place en tant que leader. Ce n’est qu’excès de gourmandise, car sa position est déjà confortable.

Cependant il y a certains moments difficiles dans le cycle de l’astrologie chinoise qui peuvent remettre à l’ordre les singes malhonnêtes, tels que l’année du boeuf chinois. Les manipulations ne marchent pas pour le singe 2009 et les scénarios malicieux sont difficiles à mettre en place, car les règles avec lesquelles le singe semble jouer d’habitude sont cette fois-ci celles du boeuf.

Les personnages du singe chinois conscients de ces tendances de caractères sont parfois des êtres admirables, où il ne reste que gaieté et générosité.